monoeilsurlart

"Crimes et châtiments"… Une "tuerie" à Drouot...

sans_titre-1.jpg

C’est une mine extraordinaire qu’offre aux collectionneurs passionnés par le thème « Crimes et châtiments », la criminologie sous toutes ses formes,  la vente (d’une partie) de l'immense bibliothèque Philippe Zoummerroff par la maison Pierre Bergé & Associés le 16 mai à Drouot-Richelieu.

 

Philippe Zommerroff, aujourd’hui administrateur de la Bibliothèque Nationale de France,  est l’ancien directeur de la société Facom, spécialisée dans l’outillage à main (fondée par son grand-père). Il a toujours été un collectionneur hors pair d’enregistrements d’opéras, de timbres et marques postales, d’ouvrages anciens. Il a constitué une impressionnante bibliothèque de plus de 15 000 ouvrages, - livres rares et anciens, ouvrages de référence, compte-rendus de procès,livres et amnuscrits, etc, - relative à la justice pénale et l’a mise à disposition sur internet  (//www.collection-privee.org/public/zoummeroff.php ) dans le cadre de la Bibliothèque Zoummerroff  et de la Bibliothèque française de criminologie. Cette bibliothèque, selon les informations qu’elle diffuse, concerne la justice pénale au sens large. « Elle concerne non seulement les délits et les crimes de droit commun, mais aussi les crimes politiques,les exactions liées aux religions,la mafia, les camps de concentration et autres goulags, les bagnes, les révolutions, les grands procès… » Autant dire un fonds extraordinaire fondé par ce chercheur hors normes et ce généreux dispensateurs du savoir que ses recherches lui ont fournies.

Pour revenir à la vente du 16 mai qui verra affluer les collectionneurs internationaux et dont ont peut gager qu’elle sera le théâtre d’enchères colossales il faut signaler qu’elle apportera sur un plateau des perles inimaginables. Impossible de citer tous les trésors disséminés dans les 423 numéros du superbe catalogue de A à Z, qui s’ouvre sur des affiches de sentences du XVIIIème siècle et se clôture sur le numéro du 13 janvier 1898 du quotidien L’Aurore avec l’article célèbre de Zola, « J’accuse » ( estimé de 3 à 4 000 €).

 

La vente est organisée en trois grandes périodes. Ancien régime (112 n° ) ; Révolution (n° 133 à 181) ; XIXème et XXème siècles (n°182 à 423).

 

Pour la première période, signalons l’ouvrage de Carré de Montgeron, condamné à la destruction, sur les convulsionnaires -1737-41 ( estimé de 1 500 à 2 000 €) ; une édition originale du Code Noir de la Louisiane -1727- ( estimé de 5 à 6 000 €) ; L’index espagnol de livres défendus de 1583 ( estimé de 3 à 4 000 €) ; une édition originale de L’esprit des lois de Montesquieu -1748- ( estimé de 12 à 15 000 €) ; un édit manuscrit contre la sodomie de Cosmes de Médicis-1742- ( estimé de 8 à 10 000 €). Et des documents précieux sur Cartouche, Damien, Latude, Mandrin, Ravaillac…

 

Concernant la Révolution, voici le recueil en huit volumes des pièces de la « Conjuration des égaux » de Gracchus Babeuf ( estimé de 8 à 10 000 €) ; un manuscrit autographe de Condorcet sur Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes -1792- ( estimé de 8 à 10 000 €) ; des lettres et pièces concernant les 16 déportés de Fructidor (Barthélémy, Pichegru, Ramel…) ( estimé de 1 500 à 2 000 €) ; la liste signée d’Hébert relative à l’élection du maire de Paris -1792- ( estimée de 4 à 5 000 €) ; un ensemble de 317 pièces relatives au procès de Louis XVI en quatre volume -1792- ( estimé de 6 à 8 000 €)…Entre autres…

388_1.jpg

 

Le très curieux meuble-trombinoscope des 100 criminels les plus recherchés des Etats-Unis vers 1880 ( estimé de 30 à 40 000 €) ouvre la troisième période. Relevons des ensembles de dessins de prisonniers et de bagnard s de Cayenne (estimations très diverses et jusqu’ 15 000 €).

251.jpg

La collection de 1928 à 1932 de l’hebdomadaire Détective –édité par Gaston Gallimard avec des articles de Kessel, Mac Orlan, Morand… est estimée de 1 000 à 1 500 €) ; un ensemble autour de l’affaire Dreyfuss : photographies originales, documents divers ( estimé de 15 à 20 000 €). Les amateurs intéressés par les affaires Bonnot, Fieschi, Fualdès, Gorguloff, Lacenaire, Loutrel dit Pierrot le fou, Mata-Hari, Marie Besnard, Jesse James, Violette Nozières, Petiot, Ravachol, Vacher, Villain…trouveront leur miel Les connaisseurs d'Alexandre Lacassagne, le fondateur de la criminologie également. Quant au grand opposant à la peine de mort,  Hugo, il est  est aussi bien représenté.  Autour de Landru, un ensemble de photographies et de documents ( estimé de 6 à 8 000 €) ; un manuscrit  autographe relatif à son procès à Versailles en 1921-22 (estimé de 2 à 2 500 €). La collection complète de La Lanterne du pamphlétaire Henri de Rochefort -1869-1876- accompagnée de documents et objets est estimé de 2 à 3 000 €).

 

Jacques Bouzerand

423.jpg



06/05/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres