monoeilsurlart

Extrêmes passions pour l'Extrême Orient ( 2000 )

Extrêmes passions pour l'Extrême Orient
 

 
En ce début de IIIème millénaire c'est un véritable ouragan venu d'Extrême Orient qui nous enveloppe. " L'Asie à la folie " titrait voilà quelques jours à la une le supplément Magazine de l'Express. Un exemple parmi cent autres. Tous les journaux, tous les hebdomadaires, tous les mensuels ont évoqué cet engouement frénétique en accompagnement d'articles sur la réouverture du Musée Guimet et son inauguration par le Président de la République, Jacques Chirac.
 
La Chine, au plus  haut de l'estrade
 
Le marché de l'art est bien évidemment l'un des paramètres de cette frénésie. Les prix sont déjà élevés, au moins pour les très beauxobjets, mais ils devraient encore poursuivre leur ascension.
La Chine tient le haut du pavé. Chez Piasa, qui consacre chaque année de nombreuses ventes à cet art,  deux bols en porcelaine blanche décorés en émaux polychromes de pêches, grenades et kakis dans leur feuillage, signés Yongzheng ont été adjugés 2 935 246 francs le 20 octobre dernier. Le même jour trois coupes rondes en porcelaine blanche décorées en émaux polychromes de fruits dans leur feuillage faisaient 646 430 francs. Et un vase de forme balustre en grès émaillé céladon d'époque Ming 553 820 francs. Le 2à décembre une superbe paire de vases à pans coupés à col évasé en porcelaine de Chine à fond gros bleu à décor or,  d'époque Quian-Long ( 1736-1795 ) obtenait 609 202 francs.
 
La Corée redécouverte
 
La Corée, pour laquelle l'intérêt se développe considérablement s'es faite remarquer, chez Piasa également avec deux objets délicieux. Une verseuse de forme double gourde à huit côtes en céramique émaillée vert céladon de l'époque Koroyô ( XII ème siècle ) s'est vendue 1 053 113 francs. Trois fois le niveau de son estimation...
Pierre Cornette de Saint Cyr lors de sa vente du 28 avril a obtenu la plus forte enchère de la saison septembre 99- juin 2000  dans la catégorie avec une sculpture népalaise du XVI ème siècle , représentant Vichnou: 1 150 000 francs. Et le 23 octobre un Bouddha prêchant ( art du Gandhâra 2ème à 3 ème siècle ) a été adjugé 120 000 francs.
Dans les jours qui viennent Mes Lombrail-Teucquam organisent plusieurs ventes d'Extrême-Orient à l'Hôtel Drouot. Le 25 janvier ils soumettront au feu des enchère de multiples okimonos en ivoire japonais de l'époque Meiji et des netsukés en ivoire et en bois portant les signatures les plus illustres ( Tomochika, Mazakasu, Rensaï, Masanao, Suké, Yasu...), des estampes japonaises, des peintures du Japon d'époque Edo, des statuettes chinoises en stéatite polychrome d'époque Qing...
 
Le fournisseur des grands musées
 
Mais on peut imaginer que le plus beau déploiement d'Art d'Asie et d'Extrême-Orient se tiendra du 30 mars au 8 avril au Pavillon de antiquaires, Quai Branly à Paris où le grand spécialiste et le grand passionné de ces civilisations Jacques Barrère exposera quelques uns de ses trésors: des sculptures et des peintures bouddhiques japonaises du XV ème siècle, un Bodhisattva aux mille bras , un paravent à six feuilles à décors des danses de bugaku d'époque Edo par exemple. L'antiquaire de la rue Mazarine qui expose dans toutes les places de l'art, à la Biennale de Antiquaires de Paris, à la foire de Bâle, à Singapour ou à l'Asian fair de New York  est un grand fournisseur des plus grands et prestigieux musées internationaux. Le musées Guimet lui doit plusieurs de ses chefs d'oeuvres.


Publié par FranceInvest.com ( 2000 )


02/10/2009
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres