monoeilsurlart

* Georges Moquay à Saint-Paul de Vence

Georges Moquay à Saint-Paul de Vence


On n'attendait plus que lui… Dans la tribu, il y avait déjà une sacrée bande de junkies du pinceau, de fondus de la cimaise, d'acro de l'acrylique. Une brochette plutôt flippante : le beau-père ? Yves Klein ; la mère ? Rotraut ; le père ? Daniel ; les grands parents, l'oncle, les frères et les « tontons » : Arman, Restany… turbinant tous à 100 % dans la potion magique de l'art.
Sacrée jungle familiale dans laquelle Georges, ( le petit dernier en attendant les autres ), devait se faire un chemin à coups de machettes. « On the road » dans la furie des signes et des sons de la modernité : mixes de pop, de hip-hop, murs de graffs, de tags, acidités du rock, notes de reggae, images de BD, flashes de mots : rythmes d'une génération … Il a bourlingué à travers le monde et les expériences, il a tout vécu, tout ressenti. Et il a réussi à se forger une personnalité explosive et multiple centrée sur l'expression. Il a, surtout, su se créer un univers artistique bien à lui, rien qu'à lui : des  personnages au devenir mythique plongés dans une effervescence de couleurs et de formes qui sont le clip de la folie et des fulgurantes beautés du siècle…




30/09/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres