monoeilsurlart

* Le royaume farfelu de Pierre Giustranti

Le Royaume Farfelu de Pierre Giustranti


Bienvenue au Royaume Farfelu de Pierre Giustranti ! Pas besoin de passeport, on y entre comme dans un moulin du Causse ouvert à tous les vents de l'imagination. Comme dans un lieu onirique et familier on retrouve dans ce Palais enchanté des dizaines de personnages venus de la Mythologie ou de l'Histoire, sortis des contes de Perrault ou des fables de La Fontaine, débarqués du Moyen Age ou de la planète Mars…Mais transfigurés par un créateur généreux et offerts à notre regard avide.
Cet univers délicieux est nimbé de sourires ou strié de rires éclatants. Parfois surgit une larme. Rien de pesant ou d'obligé dans cette Arche de Noë fantastique. Rien de rigide ou de froid. On flotte ici dans le bonheur d'une vie foisonnante et dans le plaisir de découvrir et de voyager.


À chacun sa route et sa lecture . Pour moi, un simple cep de vigne bien ridé devient un petit monstre charmant, une sorte de Troll quercynois ; une serrure et un fer à cheval se muent en Grand méchant loup ; un morceau de chaîne de bicyclette et un pignon denté dansent un tango endiablé ; une hache et un goupillon se transforment en oiseau ahuri ; et deux bêches pointues accolées dans leur simplicité figurent deux pénitents qu'on aurait pu croiser à Rocamadour au temps de Croisades…Mais quiconque peut enrichir d'une tout autre  manière ce qu'il voit  et s'inventer d'autres scénarios. Comme devant une oeuvre d'art, le sens se forme dans le dialogue entre l'objet et le spectateur.
C'est l'art et la maîtrise de Pierre Giustranti de savoir préfigurer ce sens bien avant nous dans sa rencontre originelle avec les trésors qu'il déniche dans les champs et dans les caves, sur les chantiers et dans les décharges. Trésors piteux au premier abord qu'il entasse depuis belle lurette: vieux fers à friser rouillés, réveille-matin endormis à jamais, boulons anonymes, fer à bœufs oubliés, pioches décaties, manomètres à bout de souffle…Mais voilà que ces rebuts qui ont une histoire ont aussi une âme…Pour celui en tout cas qui sait la repérer. Question de flair, de sensibilité, de regard : « Quand tu veux voir, tu vois ! » assure Pierre Giustranti. Lui, il sait. Comme il sait dans sa main faire prendre corps à ces chimères et leur donner vie.


LE SITE DE PIERRE GIUSTRANTI



UN LIVRE SUR PIERRE GIUSTRANTI



30/09/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres