monoeilsurlart

Livres Anciens: la qualité à de très hauts niveaux ( 2002 )

Livres Anciens: la qualité à de très hauts niveaux

L'appétit des amoureux de livres anciens est par bonheur insatiable. Pas une vente, pas un bouquiniste, pas un libraire, pas une brocante n'échappe à leur œil avisé et à leur intense voracité. Cette passion jamais  assouvie, tant la richesse des livres publiés est multiple et inépuisable,  frappe depuis des siècles  les amateurs aux personnalités les  plus diverses et aux goûts les plus variés. On y trouve de tout monde, de Mazarin à François Mitterrand, de la marquise de Pompadour à Umberto Eco…. Editions originales, premières éditions, éditions complètes classées selon auteurs, périodes, siècles …Livres  illustrés, du XV ème au XVIII ème siècle.  Illustrés romantiques. Illustrés  art nouveau, art Déco, contemporains. Livres d'artistes… Et toutes les spécialités:  livres de voyage, d'histoire, régionaux, atlas, ouvrages de philosophie, de sciences exactes ou appliquées. Sport, occultisme, gastronomie, érotisme. Livres d'enfants, livres populaires , romans policiers des débuts ou même de science fiction … Plus que jamais,  par les temps qui courent, les livres anciens, dès lors qu'ils sont rares, recherchés et de qualité se disputent à de très hauts niveaux de prix. Et la France, sur le marché mondial du livre ancien tient une place privilégiée due notamment au prestige de son patrimoine littéraire et éditorial.

Ouvert sur les frontières

Tout d'ailleurs  fait collection. Tout prend sa valeur selon des critères familiers aux initiés si nombreux. Leur caverne d'Ali Baba va s'installer du  23 au 26 mai à la Maison de la Mutualité, dans le 5 ème arrondissement à Paris,. C'est là que se tient la 14 ème Foire internationale du Livre ancien, la plus belle manifestation du genre en France et la seule ouverte sur les frontières. (*). Pour l'occasion, la Bibliothèque Mazarine - du nom de Mazarin dont elle détient encore les collections  imprimées- et qui est une de nos plus vénérables institutions, y exposera quelques uns de ses trésors. Parmi eux de fabuleuses reliures dont celle d'un livre  le Liber gnomagyricus de 1507, en veau brun, aux armes et emblêmes de Louis XII et Anne de Bretagne, et un Saint Augustin, De Civitate, de 293 feuillets en parchemin du XV ème siècle, copiés par Johannes d'Auchy…Bien entendu, ils ne sont pas à vendre…Cette fête du livre ancien, sous la houlette du Syndicat de la Librairie Ancienne et Moderne,  est aussi un marché qui donne l'occasion aux libraires d'ancien de montrer leurs richesses et de les proposer aux amateurs. Des marchands français mais aussi, allemands, argentins, espagnols, américains, britanniques, italiens, néerlandais, suédois, suisses… La librairie d'Argol-Belgique- présente un  Gaspard de la Nuit d'Aloysius Bertrand, avec un dessin de Max Dutzauer, plats de cuirs incisés réalisés par Charles Meunier. Prix: 6445 euro.. La librairie Clavreuil-Paris, offre un Champfeury : Traité d'esthétique et défense de la langue française,  avec 116 vignettes de Geoffroy Tory. Reliure de Pierre-Lucien Martin. Prix: 100 000 euro. La librairie Thomas-Scheler-Paris  propose  La Nef des Fous de Brandt Sebastian.( XV ème siècle ) In-folio.I mprimé par Guillaume Balsarin, maître imprimeur en 1498. Prix: 100 000 euro. La librairie Lhermitte-Paris expose une Bible  ( 1633 ) I-16. Reliée en maroquin citron avec fers de l'atelier de Florimond Badier.. Prix: 6 000 euro. La librairie Sourget-Chartres a apporté un Psautier enluminé vers 1280.  Prix: 300 000 euro.

         Coup de coeur
 
Il y aura encore sur les stands bien d'autres merveilles, trouvailles, objets de fascination. Ainsi, La Chanson complète de Paul Eluard, éditée en 1939 chez Gallimard avec 4 lithographies de Max Ernst C'était l'exemplaire de Gala et Salvador Dali cédé au prix de 42 000 euro par la librairie Jean-Claude Vrain.  Ainsi, Le voyage autour du monde de Louis-Claude de Freycinet, édité de 1824-1844 par l'Imprimerie Royale en seize volumes à vendre 60 000 euro par la librairie britannique Bernard J. Shapero. Des livres donc à des prix élevés. Mais on trouvera aussi des perles beaucoup plus accessibles  comme ce Chateaubriand, De Buonaparte aux Bourbons, imprimé en 1814 à Zuric (sic) offert pour 180 euro par la librairie-galerie Saphir-Paris  ou ce Verlaine, Hombres, " imprimé sous le manteau et ne se vend nulle part", en réalité par Meissen en 1903, édition originale offerte par la librairie Marc Sainte-Marie-Meudon  pour 380 euro. "Se constituer une collection, assurent les responsables du Syndicat de la Librairie Ancienne et Moderne est moins une question d'argent que de goût et de coup de cœur. Chacun peut trouver un bon livre à partir de 20 euro, complet, en bon état, broché ou dans une simple reliure et quelle que soit son époque. Beaucoup de raretés n'atteignent pas 150 euro., la grande majorité des ouvrages considérés comme précieux ne dépassent pas 800 euro…"
    
Passage de flambeau

L' outil favori de l'amateur de livres anciens est la Gazette de l'Hôtel Drouot. C'est là qu'il repère les ventes aux enchères où sont dispersées les collections  naguère constituées par d'autres amoureux. Une façon de faire passer le flambeau. Ventes compactes de bibliothèques entières comme celle d'économie politique qu'avait constituée Maurice Vignes (1868-1943) qui fut doyen de la faculté de Droit de Dijon, vendue par PIASA en avril à l'Hôtel Drouot. On se rappelle ainsi, en 1999,  la vente par PIASA de l'extraordinaire collection de Philippe Zoumeroff, plus de 500 volumes ou manuscrits consacrés aux sciences du XV ème au XX ème siècle, qui avait atteint 9 millions de francs ( 1 372 041 euro). La Bibliothèque Nationale avait préempté Les Eléments d'Astronomie de Maupertuis de 1743 et une notice imprimée en relief en 1817 par Valentin Haüy  pour l'institution royale des jeunes aveugles. Le marchand Jean-Claude Vrain avait acheté (122 000 francs-18 598 euro) le Dictionnaire de musique de Jean-Jacques Rousseau en maroquin rouge aux armes de Gabriel de Surtine, lieutenant de police de Louis XVI qui avait été chargé d'interdire la diffusion des livres dsu père de l'Emile…Il s'était aussi accaparé de l'édition originale de 1848 de La Dame aux Camélias d'Alexandre Dumas Fils provenant de la collection du Tsar Nicolas I er ( 180 000 francs-27 440 euro) Et du clou de la vacation: Le Cantique de cantiques, traduit par Ernest Renan , 1925, illustré de bois originaux rehaussés d'or de Schmied dans un étui de laque de Dunand, un des livres les plus représentatifs de l'Art Déco, ( 337 758 francs-51 490 euro).

Plus fréquentes sont les ventes plus diversifiées de superbes morceaux choisis provenant souvent aussi de belles collections mais vendus goutte à goutte. Chez PIASA, le 28 mars à l'Hôtel Drouot, Me Galantaris adjugeait à 10 200 euro Le Barbier de Séville de Beaumarchais dans une édition de 1903, par Edouard Pelletan à Paris. Un bel in-4° de maroquin bleu roi.  Le Livre Blanc de Jean Cocteau, broché, édité en 1930 par Le Signe, trouvait preneur à 3 700 euro. Le Livre de la Jungle de Rudyard Kipling, édité à Paris en 1919 par la Société du livre contemporain en deux volumes de maroquin noir, avec laque de Schmied incrustée sur le plat d' un des volumes représentant un serpent lové, ( sur l'autre un ours) le tout dans des étuis signés Schmied et Dunand se vendait 65 000 euro. Sodome et Gomorrhe de Marcel Proust en trois volumes édité en 1922 par la Nouvelle revue Française reliés en maroquin violet partait pour 3 600 euro.
A Lyon, lors de la vente de livres anciens et modernes par l'étude Anaf Arts Auction, Me Ajasse a adjugé à 26 000 euro Les Fables de La Fontaine illustrées par Marc Chagall éditées en 1952 à Paris par Tériade. Deux fois l'estimation. La Divine Comédie de Dante, illustrée par Dali, éditée à Paris en 1963 trouvait acheteur à 2 800 euro. Dans le même temps Le Journal d'un voyage à Tombouctou de René Caillé, édité à la fin du XIX ème siècle, enrichi de cartes, s'appréciait à 2 300 euro. L'œuvre originale de Vivant Denon, c'est à dire le recueil en deux volumes par Albert de la Fizelière, en 1873, des gravures de ce grand voyageur, collectionneur, patron du Louvre et de Antiquités nationales, obtenait 2 200 euro.  Et une Bible du XVI ème siècle, 3 800 euro.
    Dans les semaines qui viennent, il y aura de l'ardeur et de la concurrence lors de la vente de très beaux livres anciens et modernes, le 5 juin à Drouot -Richelieu par Mes Laurin-Guilloux-Buffetaud où l'on pourra lever le bras pour s'adjuger un Roman de la Rose de 1538, ( autour de 6000 euro), un Mémorial chronologique et généalogique de 1752 , aux armes de Lamoignon, ( autour de 7 à 8000 euro),  les œuvres de Boileau éditées en 1821, au chiffre de l'impératrice Marie-Louise, (autour de 15000 euro)  ou l'édition originale du premier recueil des Odes de Ronsard ( 1550) (autour de 10 à 15000 euro ), un Ordinaire de la Messe dans une inouïe reliure mosaïquée du XVIII ème siècle ( autour de 12 à 15 000 euro). Grand intérêt également le 25 mai pour la vente par Me Tajan d'un des 25 exemplaires de tête de La Nausée de Sartre (1938), reliure de Leroux ou de A la recherche du Temps perdu de Proust édité par Grasset ( 1914-1927), 14 volumes reliés en demi-maroquin de l'époque par Marie-Louise H. Fargue.



Encadré

Maroquin, chagrin, basane, vergé, vélin…la bibliophilie, comme toute religion, a son vocabulaire. Le papier d'abord. Japon, chine, hollande, vergé, plus ou moins nervuré, tramé, filigrané, nacré…Ou vélin, dont le nom rappelle celui de la peau de veau mort-né qui permettait de réaliser les parchemins les plus lisses et les plus fins. Ce type de papier est né au XVIII ème siècle en Angleterre où John Baskerville trouva l'idée d'un treillis très fin pour filtrer la pâte à papier. Procédé mis à profit en France, dès 1777, par Pierre Montgolfier. Le format ensuite. Les dimensions d'un livre dépendent de la taille de la feuille employée pour l'impression. Celle-ci est ensuite pliée en cahiers pour former un volume. Les feuilles les plus fréquemment utilisées sont en format raisin (50 x 65 cm) ou jésus ( 56 x76 cm). Lorsque la feuille est utilisée en entier on dit format in-plano, pour la feuille pliée deux: in-folio (in f°) et ainsi de suite: in quarto ( in 4°), in  octavo ( in 8°), in douze, in seize…Nu, le livre peut être simplement broché. La reliure en toile ou en cuir,  lui donne de l'allure et du prix. Basane pour de la peau de mouton, chagrin à petits grain provenant de la peau de chèvre teintée, maroquin à grain fort et marqué de chèvre du Cap ou bien veau au grain lisse teinté au brou de noix, jaspé, à marques racinées ou mouchetées. Les dos et les plats peuvent être gaufrés, estampés à froid ou décorés au fer et dorés.

(*) 24, rue Saint-Victor. 75005 Paris. Ouvert le 23 mai de 17 h à 21 h; les 24,25, 26 mai de 11 h à 19 h.



Publié par Le Figaro  ( 2002 )


02/10/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres