monoeilsurlart

Prix d'Asie ( 2005 )

                       PRIX D' ASIE




Le 9 novembre 2001 l'étude Piasa vendait à Drouot-Richelieu pour 480 000 francs ( 73 175 euros ) un porte-pinceau chinois du XVIII ème siècle haut de 39 cm, en zitan, un bois exotique, de provenance impériale.  Marqué par la présence de dragons à cinq griffes, l'estimation initiale de l'objet n'était que de 50 à 60 000 francs (7 622 à 9147 eus ). Le 12 Décembre 2001 Me Boisgirard, à Drouot Richelieu, adjugeait 31 000 francs (4726 eus) un ibis japonais en argent sur socle d'ardoise ; 10 900 francs (1667 euros) un groupe en jade céladon chinois de la période Qing, représentant un enfant tenant un sceptre accompagné d'un bouc, et 8 500 francs (1296 euros) une tête de Bouddha en schiste gris bleuté, travail gréco-bouddhique  du Gandhara des IIIe-IVe siècles après J.-C.

Lors de sa vente du 15 Mai 2002, à Drouot Richelieu, Me Pierre Cornette de Saint-Cyr obtenait 4 600 euros, pour un bouddha en bronze doré (H. 34), du XVIe siècle, en provenance de Thaïlande ou du Laos. Bouddha y est représenté assis sur un socle en forme de lotus dans la position traditionnelle où il prend la terre à témoin de son illumination. Chez Me Tajan, le 26 juin à Drouot-Richelieu, un  plat chinois de 47 cm de diamètre, d'époque Kangxi (1662-1722) en porcelaine blanche décorée en bleu, émaux vert et or, obtenait 16 000 euros. Le centre est orné des armoiries de la province batave de Groeningen, entourées de feuillages parsemés d'oiseaux et de fleurs. Une paire de flacons quadrangulaires de 26 cm de haut, à couvercles en bois, d'époque Yongzheng (1723-1735), en porcelaine blanche décorée de fleurs et d'émaux polychromes était adjugée 3 500 euros pour une estimation de moitié. Une paire de phénix posés sur des rochers en porcelaine émaillée polychrome hauts de 61,5 cm d'époque Qianlong (1736-1795) partait pour 15 000 euros.

Une boîte ronde d'époque Ming, en laque noire et couches de laque rouge, sculptée d'un motif de pommeau d'épée (diam : 19,5 cm ) partait pour 35 000 euros. Un brûle-parfum en cuivre et émaux cloisonnés de la deuxième moitié du Xve, siècle, décoration en polychromie sur fond bleu de lotus bouddhiques et de feuillages, se vendait 4 000 euros. Ses trois pieds sont en forme de tête d'éléphant et ses anses en cuivre doré en forme de dragon. En bronze laqué or du XVIe siècle haute de 46 cm une statuette chinoise de la divinité Guanyin représentée debout sur un lotus tenant un enfant, sa coiffe ornée de diadèmes avec l'image de bouddha, obtenait 4 500 euros. Citons encore les 178 500 dollars obtenus en septembre 1999 chez Christie's pour une bouteille japonaise en forme de poire de l'époque Edo (1660-1670).


Publié par Le Figaro  ( 2005 )


02/10/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres