monoeilsurlart

Tintin et Milou : au rendez-vous des souvenirs...



© Hergé – Moulinsart 2010
 
 Il apparait de plus en plus évident que Tintin est le grand héros du XXème siècle. Quand on sait que Charles De Gaulle avait vu dans ce personnage né dans l'imagination fertile d'Hergé, ( Georges Remi,  1907-1983 ), son seul véritable rival. Quand on a lu que Laurent Fabius classe Hergé parmi les douze grands peintres de l'histoire de l'art ou  que l'académicien Michel Serres en fait un sujet de profondes réflexions… on ne doute plus.  
 
 J'avais  7 ans quand j'ai découvert Tintin, il ne m'a plus quitté. Et lorsqu'en 1975 je suis allé interviewer  Hergé à Bruxelles dans ses bureaux et quand celui-ci m'a dédicacé un volume de « Vol 714 pour Sidney »  en accompagnant son petit mot sympathique d'un portrait dessiné de sa plume  de Tintin avec Milou,  j'étais aux anges. Pensez : j'étais dès 1948 membre du Club Tintin.

 Foin de nostalgie personnelle, voici de quoi raviver pour chacun tous les souvenirs liés à Tintin. Deux superbes ventes vont en effet se dérouler prochainement. La première, celle de « L'univers du créateur de Tintin »,  montée par Artcurial aura lieu le 9 octobre à 14 heures en l'Hôtel Marcel Dassault des Champs Élysées à Paris. La seconde, la vente « Hergé », sera organisée par Piasa le 10 octobre à 11 heures puis à 14 heures dans l'Orangerie du Château de Cheverny. Pourquoi ce château ? Parce que c'est celui qui a servi de modèle pour le château de Moulinsart, bien connu des tintinophiles.

 Lors de la vente Artcurial on trouvera ainsi l'édition complète de l'édition française du « Journal de Tintin », du numéro 1 au numéro 1276, dans les reliures d'éditeur du n°1 à 94, estimée de 6 000 à 8 000 € ; les volumes de tous les albums de Tintin,  de « Tintin au Congo » ( 1946 ) estimé de 4 000 à 5 000€ ; «  les Cigares du Pharaon » (1942) à grande image, estimé de 25 000 à 30 000 € . Mieux,  les pages originales 93 et 94 du « Sceptre d'Ottokar » (1939), estimées de 250 000 à 300 000 €… Et plus nombreux, des crayons de couleur, puzzles,  cartes de vœux, objets décoratifs… Au total, 428 lots pour satisfaire toutes les envies.

 Lors de la vente au Château de Moulinsart, Piasa propose de son côté 395 lots. D'entrée, le matin, une profusion de figurines ( Pixi ; Moulinsart ; Aroutcheff ; Leblon-Delienne …),  de plaques émaillées et des tapis : estimations variées de 150 à 3 000 €. L'après-midi, on arrive aux journaux et périodiques,  puis on passe aux albums comme «  Les aventures de Tintin, reporter du petit vingtième au pays des Soviets » ( 1930), estimé de 8 000 à 10 000 €. ; «  Les aventures de Tintin et Milou en Amérique » (1934), estimé de 35 000 à 40 000 €… ;  tous les albums dans des éditions originales ou reamarquables..  Il y a aussi des dessins originaux : «  Tintin, Milou et les animaux du paradis » , encre de chine et aquarelle, 10 000 à 15 000 € par exemple.

 Une des pièces les plus extraordinaires de cette vente est le lot N° 335. Il s'agit du plan et de l'acte de vente du château de Moulinsart.  Ce lot comprend également un exceptionnel ensemble composé de 1) l'acte de vente publique factice du château de Moulinsart signé de façon manuscrite par le notaire Charles Stasse. 2) « Les Aventures de Tintin au pays des Soviets ». Édition spéciale des Studios Hergé. 1969. Exemplaire n° 455 sur un tirage de 500. Album reproduisant la couverture originale à l'intérieur, dédicacé à l'encre noire « A Michel Van den Bergen, géomètre-expert de Moulinsart et prince de l'imagination cadastrale. Avec le cordial souvenir de Tintin, Haddock et Hergé» signé par Hergé, agrémenté d'un dessin représentant la tête de Tintin et de Milou, daté du 12 octobre 1976.. Bel exemplaire, quelques traces d'usure sur la couverture. 3)  « Le Trésor de Rackham le Rouge » Casterman. Tirage spécial pour les journées notariales de Belgique en 1985. L'album comporte un autocollant jaune sur la couverture et un cahier broché numéroté sur 1000 exemplaires (n°2) dans lequel figure le fac-similé de l'acte de vente notarié du château de Moulinsart, le plan du château et des dépendances. Dédicacé par le notaire au géomètre-expert en 1985. C'est d'après leurs travaux que l'acte de vente factice a été réalisé et tiré à 4.000 exemplaires dont 1.000 exemplaires numérotés ont été donnés aux notaires à l'occasion des journées notariales organisées à Tournai, les 26 et 27 septembre 1985. Estimation du lot: 5 500 /7 000 €.  

 Intenses bagarres à prévoir dans les enchères.

Résultats:
Une double planche à l'encre de chine réalisée dans les années 1930 par Hergé pour l'album "Le Sceptre d'Ottokar" a été vendue samedi 246.000 euros (sans les frais), 307.800 avec les frais chez Artcurial à Paris. Une planche de 1968 dessinée à la mine de plomb pour l'album « Vol 747 pour Sydney », a été vendue à 94.000 euros, et un album de l'édition 1942 de Casterman des « Cigares du pharaon »,  35.000 euros. La vente a généré 1,287 millions d'euros
.

Au Château de Cheverny, la vente a atteint un total de 365.000 euros. Un statue en résine de Leblon-Delienne a atteint  6630 euros pour une représentation de Tintin.




ILLUSTRATIONS:

 
Lot N°151.  "Les Aventures de Tintin et Milou en Amérique"  Édition Ogéo, collection Cœurs Vaillants. 1934. Album d'un plus   petit format que les albums Tintin noir et blanc parus aux éditions Casterman (dimensions :27 cm x19cm). Dos toilé vert. Dessin du premier plat identique à celui de l'édition parue en 1932 aux éditions du Petit « Vingtième ». Différents textes ont été remaniés afin de l'adapter au marché français et aux éditions Cœurs Vaillants.  Rarissime exemplaire, le tirage est de seulement 2000 exemplaires, suivant une étude. État exceptionnel, intérieur dans un état d'une grande fraîcheur, certainement un des plus beaux exemplaires apparus en vente publique depuis 15 ans. Cet album, vu ses dimensions et sa fragilité, est quasiment introuvable dans une qualité comparable.   Estimation : 35 000 / 40 000 €
© Hergé – Moulinsart 2010
 

 
 

Lot N° 335.  Le plan et l'acte de vente du château de Moulinsart.  Légende de la photo : - le plan du château de Moulinsart signé conjointement de manière manuscrite par Hergé et Bob de Moor, en 1976.
© Hergé – Moulinsart 2010


29/09/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres